Formation en pisciculture : La Fondation REVIE reçoit la visite des bénéficiaires de la FAO

La Fondation REVIE a reçu ce vendredi 18 février 2022 à son siège à Ouagadougou, une délégation des bénéficiaires de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), suite à leur formation à Bérégadougou dans la région des Cascades et à Manga dans la région du Centre-Sud sur la production des semences du poisson chat ou silure. La délégation a été conduite par les experts du ministère en charge des ressources animales et halieutique.

Cette formation entre dans le cadre du projet « Développement de la technologie de production des semences piscicoles du poisson chat africain ou silure au Burkina Faso », financé par la FAO. Ainsi, des promoteurs piscicoles, des responsables d’ONG et des managers de fermes d’écloserie comme la Fondation REVIE ont pris part à cette formation qui s’est tenue du 07 au 18 février 2022. L’objectif de la formation est de renforcer les capacités des piscicoles afin qu’ils comprennent les différentes technologies applicables au Burkina Faso.

« Nous avons un sentiment de satisfaction. Toute la théorie que nous avons vu à Manga, nous la retrouvons à la Fondation REVIE », a déclaré GOMINA Victor, agent à la direction régionale des ressources animales et halieutique des haut-bassins, chargé des questions d’aquaculture et de pêche. M. GOMINA souligne que le Burkina Faso a « un grand problème d’alevin », invitant ainsi les autorités à « s’engager véritablement pour accompagner le secteur privé qui est déjà très engagé, afin qu’il puisse atteindre ses objectifs en boostant la production nationale ».

GOMINA Victor, Chargé des questions d’aquaculture et pêche à la direction régionale des ressources animales et halieutiques des Haut-Bassins.

Quant à SIDIBE Saydou, l’un des bénéficiaires de la formation initiée par la FAO, il se dit « très heureux » de voir des poissons géniteurs en grand nombre dans la capitale Burkinabé. « Je ne savais pas qu’on pouvait avoir un nombre aussi élevé de géniteurs à Ouagadougou. Je pensais que c’était uniquement dans les autres régions du pays », a-t-il laissé entendre. M. SIDIBE promet, dès son retour dans sa ferme, mettre en application les techniques endogènes utilisées par la Fondation REVIE pour améliorer sa production.

SIDIBE Saydou, bénéficiaire de la formation de la FAO

« La formation de la FAO m’a apporté beaucoup de connaissance. J’ai appris à reconnaître la qualité de l’eau des poissons, à faire l’extraction de l’hypophyse, à faire le conditionnement pour le transport, etc. », a affirmé OUEDRAOGO Sylvie, bénéficiaire de la Fondation REVIE ayant pris part à la formation de la FAO à Bérégadougou et à Manga. Elle exprime ainsi sa reconnaissance à la FAO pour l’initiation de cette formation qui « contribue au perfectionnement du secteur de la pisciculture au Burkina Faso ».

OUEDRAOGO Sylvie, représentante de la Fondation REVIE à la formation de la FAO.
(Visités 59 fois, 1 visites aujourd'hui)